artichaut


artichaut

artichaut [ artiʃo ] n. m.
artichault 1538; empr. par anal. à l'it. carcioffo, de l' ar. harsufa
1Plante potagère vivace (composées), dont on consomme la fleur ou capitule (tête d'artichaut), dont le réceptacle charnu (fond d'artichaut) porte des bractées (feuilles d'artichaut) à base également charnue. Un champ d'artichauts. artichautière.
Capitule de cette plante. Artichauts de Bretagne. Foin d'artichaut. Cœurs d'artichauts : les feuilles du cœur de petits artichauts dont le haut est coupé. Artichaut nouveau. poivrade. Artichauts à la barigoule.
Loc. fam. Avoir un cœur d'artichaut : être inconstant en amour. « Se redressant avec le dépit d'une grande coquette trahie il répondit “je vois que vous avez un cœur d'artichaut” » (Proust).
2Par anal. Artichaut sauvage. carline, joubarbe. Artichaut du Canada, d'hiver. topinambour. Artichaut d'Espagne, de Jérusalem. pâtisson.
3Par anal. (1762) Pièce de fer hérissée de pointes et de crocs dont on garnit une clôture pour en empêcher l'escalade.

artichaut nom masculin (italien dialectal articiocco, de l'arabe) Plante cultivée de la famille des composées, dont l'inflorescence fournit, avant de s'ouvrir, un réceptacle (fond) qui est comestible ainsi que la base des bractées (feuilles). Partie comestible de cette plante. Pièce de serrurerie, hérissée de pointes, placée sur une clôture pour en empêcher l'escalade. ● artichaut (difficultés) nom masculin (italien dialectal articiocco, de l'arabe) Orthographe Avec t final (ne pas se laisser influencer par chaud). ● artichaut (expressions) nom masculin (italien dialectal articiocco, de l'arabe) Cœur d'artichaut, partie centrale de l'artichaut, constituée par ses feuilles les plus tendres. Fond d'artichaut, partie charnue à la base de l'artichaut. Familier. Avoir un cœur d'artichaut, être inconstant en amour, volage. ● artichaut (synonymes) nom masculin (italien dialectal articiocco, de l'arabe) Pièce de serrurerie, hérissée de pointes, placée sur une clôture...
Synonymes :

artichaut
n. m. BOT Légume (Cynara scolymus, Fam. composées) dont la tige florale porte un gros capitule.
|| Ce capitule, dont certaines parties sont comestibles: base des bractées (feuilles d'artichaut) et réceptacle (fond d'artichaut).
Loc. Avoir un coeur d'artichaut: être volage.

⇒ARTICHAUT, subst. masc.
A.— Plante potagère de la famille des Composées ayant la forme d'un gros chardon, cultivée pour ses capitules ou têtes d'artichauts :
1. Les carreaux du potager sont à multiplier pour la salade, les pois, les artichauts, les choux-fleurs, les épinards, salsifis, navets et tous autres, ...
PESQUIDOUX, Le Livre de raison, t. 1, 1925, p. 154.
SYNT. Artichaut camus de Bretagne, de Laon, de Provence; artichaut perpétuel, artichaut violet hâtif.
MÉD. La tige et les feuilles ,,ont de multiples propriétés : antirhumatismales, fébrifuges, laxatives et diurétiques``. (Lar. méd. 1970).
Rem. Le nom d'artichaut est porté par plusieurs autres plantes plus ou moins apparentées ou ressemblant à l'artichaut potager : artichaut de Jérusalem (S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 64), - des toits ou - bâtard, — des murailles.
P. ext. Partie comestible de l'artichaut potager, capitule ou tête d'artichaut :
2. Il la contemplait tandis qu'elle grignotait les feuilles d'un petit artichaut cru.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Belle saison, 1923, p. 893.
SYNT. (domaine de l'art culin., soit que l'on consomme l'artichaut entier débarrassé de son foin, soit que l'on ne consomme que le fond). Artichaut cru à la croque-au-sel, à la poivrade et à la vinaigrette; artichaut cuit au beurre, à la sauce blanche, à la crème, à la sauce hollandaise, à la sauce tartare, à la mayonnaise, farci à la barigoule, à la grecque, à la lyonnaise, à la diable, etc.; fond d'artichaut à la crème, à la béchamel, à la mornay, à la florentine, à la jardinière ou garni d'appareils divers (Ac. Gastr. 1962).
Rem. S'emploie adjectivement pour désigner, avec plus de précision, une variété de vert : vert artichaut (GIDE, Journal, 1923, p. 759).
B.— P. compar. ou p. anal.
1. Fam. [En parlant d'une femme, plus rarement d'un homme] Avoir un cœur d'artichaut. Avoir le cœur trop tendre et le donner sans discernement à autant de personnes qu'il y a de feuilles sur celui de l'artichaut :
3. Cependant il s'attardait encore sur le pas de la porte et demandait à Jupien des renseignements sur le quartier. « Vous ne savez rien sur le marchand de marrons du coin, pas à gauche, c'est une horreur, mais du côté pair, un grand gaillard tout noir? Et le pharmacien d'en face, il a un cycliste très gentil qui porte ses médicaments. » Ces questions froissèrent sans doute Jupien car, se redressant avec le dépit d'une grande coquette trahie, il répondit : « Je vois que vous avez un cœur d'artichaut. »
PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 609.
2. [Désigne une chose]
a) Lang. cour., littér. Ce qui, par sa forme caractéristique, rappelle l'artichaut :
4. Au kiosque, les journaux du matin pendent avachis et jaunes un peu déjà, formidable artichaut de nouvelles en train de rancir.
CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 368.
5. Le raid était-il terminé? Une mince lueur à gauche. Des bottes sonnèrent dans le silence plein de lointains appels. Un artichaut de flammes succéda à la lueur, retomba; puis, projetée sur le ciel et sur les maisons, une grande lueur s'établit.
MALRAUX, L'Espoir, 1937, p. 721.
b) En partic.
PYROTECHNIE. Pièce d'artifice percée de trous lui permettant simultanément de tourner et de monter.
SERR. ,,... assemblage de crocs et de pointes de fer, dont on garnit un mur ou le revers d'un fossé pour en défendre l'accès`` (JOSSIER 1881) :
6. Soudain, une voix formidable cria :
— À l'assaut! Et l'on vit le prince des Boscénos dressant sur le mur armé de pointes et d'artichauts de fer sa forme gigantesque.
A. FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, p. 238.
c) Arg. (Fond d') artichaut ou artiche. Portefeuille; p. ext. argent :
7. On barbote au pauvr' diable qui crève
Ce qu'il a dans son artichaut,
Ses beaux crocs même on lui enlève,
À l'hosteau. (Goualantes de la Vilette, 1906).
J. LACASSAGNE, P. DEVAUX, L'Argot du « milieu », 1948, p. 8.
Tête d'artichaut. ,,Espèce de casse-tête ou d'assommoir`` (P. JOIGNEAUX, Les Prisons de Paris, 1841, p. 296).
PRONONC. ET ORTH. :[]. LITTRÉ indique que le t ne se lie pas; en revanche, l's du plur. se lie. Enq. ://. FÉR. 1768 et FÉR. Crit. t. 1 1787 relèvent une var. artichaud.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Av. 1506 carchoffle « ornement d'un harnais de cheval en forme d'artichaut » (J. MOLINET, Chron., éd. Doutrepont et Jodogne, II, 1935, p. 457, année 1499 : dessus la cruppe, estoit une crosse carchoffle d'or); 2. 1538 artichault « la plante » (ESTIENNE, Dictionarium Latino-gallicum, s.v. cynera scolymus, p. 647 : scolymos, Herba, Ung artichault).
1 appellation empr. p. anal. à l'ital. carciofjo « artichaut », attesté au sens propre dep. le XVIe s. (Aretino [1492-1556] II, 171 ds BATT.), prob. empr. aux lang. hispano-romanes : a. esp. carchiofa 1423 ds COR., a. cat. carxofa 1492 ds ALC.-MOLL., eux-mêmes empr. à l'hispano-arabe (ar. class. ) d'apr. COR. / empr. à l'ital. du nord articiocco « id. » (lui-même issu d'une forme précédée de l'article al-; cf. l'esp. alcachofa, NYROP t. 1, p. 61; SAIN. Lang. Rab., p. 148; MIGLIORINI, Storia, p. 425; SAR., p. 27; WIND, p. 169) notamment en usage en Lombardie et en Piémont où il a la forme articiocch, attestée dep. le XVIe s. (A. F. DONI [1513-70] Mondi celesti, terrestri et infernali [1re éd. 1552] 3 ds BATT.).
STAT. — Fréq. abs. littér. :110.
BBG. — Ac. Gastr. 1962. — ALEX. 1768. — BACH.-DEZ. 1882. — BARB.-CAD. 1963. — BOUILLET 1859. — BRARD 1838. — Canada 1930. — CHABAT t. 1 1875. — CHASS. 1970. — CRIQUI 1967 →. — DUMAS 1965 [1873]. — ESN. 1966. — FRANCE 1907. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 23. — HÖFLER (M.). Eine Fragwürdige Methode der Lehnwortforschung. Z. rom. Philol. 1966, t. 82, n° 5/6, p. 464. — JOSSIER 1881. — LARCH. 1880. — Lar. méd. 1970. — Lar. mén. 1926. — LASNET 1970. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MONT. 1967. — Mots rares 1965. — NYSTEN 1824. — POMM. 1969. — POPE 1961 [1952], § 92, 535. — PRIVAT-FOC. 1870. — ROG. 1965, p. 50. — ROLL. Flore t. 7 1967, p. 113, 115. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 99, 383. — SAR. 1920, p. 27. — WIND 1928, p. 169, 205.

artichaut [aʀtiʃo] n. m.
ÉTYM. 1538; lombard articiocco, altér. de l'ital. carcioffo; esp. alcarchofa; arabe hǎršǎf ou hăršūf « artichaut ».
tableau Mots français d'origine arabe.
———
I
1 Plante potagère (Composacées), vivace, herbacée, scientifiquement appelée cynara scolymus, qui est cultivée pour ses capitules (tête d'artichaut), dont le réceptacle charnu (cul ou fond d'artichaut) porte des bractées (dites feuilles d'artichaut) à base également charnue. || Pied, tige d'artichaut. || Culture des artichauts en Bretagne. || Carré d'artichauts ( Artichautière).
2 Capitule de cette plante, partie comestible formée par des bractées imbriquées. || Cœur d'artichaut : les feuilles du cœur de petits artichauts dont le haut est coupé. || Fond, cul (vx) d'artichaut : la base charnue qui supporte les bractées (feuilles). || Foin d'artichaut, couvrant le fond des artichauts, et qu'on enlève pour manger le réceptacle. || Artichaut de Bretagne. || Artichaut à la croque au sel, à la vinaigrette, à la poivrade, à la barigoule.
1 (…) au contraire la pomme de l'artichau (sic) excede en bonté celle de la carde.
O. de Serres, 518, in Littré.
2 On vous a déjà reproché de dire (…) un cul d'artichaut (…)
Voltaire, Discours aux Velches.
3 À cette saison les artichauts de Bretagne sont exquis : la prochaine fois, elle lui en préparera, fourrés de crevettes avec une sauce légère à la moutarde : il verra, on n'y résiste pas.
Alain Bosquet, les Bonnes Intentions, p. 170.
tableau Noms de légumes.
Par compar. || L'Italie est comme un artichaut qu'il faut manger feuille à feuille, expression attribuée à Victor-Emmanuel Ier, duc de Savoie.
(1869, P. Larousse). Loc. fam. Un cœur d'artichaut : un cœur volage.
4 (…) se redressant avec le dépit d'une grande coquette trahie, il répondit : « Je vois que vous avez un cœur d'artichaut. »
Proust, Sodome et Gomorrhe, Pl., t. II, p. 609.
3 Par anal. (de forme ou de goût). || Artichaut cardon. Cardon. || Artichaut sauvage. Joubarbe. || Artichaut d'hiver. Topinambour. || Artichaut des Indes. Patate. || Artichaut d'Espagne, artichaut de Jérusalem. Pâtisson.
———
II Par anal.
1 (1762, in D. D. L.). Pièce de fer hérissée de pointes et de crocs dont on garnit une clôture pour en empêcher l'escalade.
2 Jet d'eau jaillissant en gerbe.
3 Pièce d'artifice en gerbe.
4 (1881, Esnault). Argot (vieilli). Portefeuille.
5 Géraud reprend son roman policier : « Un infarctus du myocarde ? dis donc, la môme, tu rigoles ! File-moi plutôt ton artichaut. »
Cecil Saint-Laurent, les Passagers pour Alger, p. 334.
———
III Adj. || Vert artichaut : vert foncé, analogue à celui des feuilles d'artichaut.
DÉR. Artichautière; (De II., 4.) artiche.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • artichaut — ARTICHAUT. s. m. Espèce de légume fait à peu près en forme de gros chardon, avec plusieurs feuilles larges et piquantes, qui se recouvrent les unes les autres. Une pomme d artichaut. Des cardes d artichaut. Des artichauts à la poivrade. Un ragoût …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • artichaut — ARTICHAUT. sub. m. Espece de legume qui porte au bout d une grosse tige plusieurs feüilles piquantes couchées les unes sur les autres, & qui font une teste ou une pomme. Cul d artichaut. cardes d artichauts. artichauts à la poivrade. un ragoust… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • artichaut — Artichaut, Cinara, Scolymos …   Thresor de la langue françoyse

  • Artichaut — Pour les articles homonymes, voir Artichaut (homonymie). Artichaut …   Wikipédia en Français

  • ARTICHAUT — s. m. Plante potagère de la famille des Composées, qui porte une espèce de légume fait à peu près en forme de gros chardon, et composé de feuilles larges et piquantes se recouvrant les unes les autres. Un pied d artichaut. Un plant, un carré d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • artichaut — (ar ti chô ; le t ne se lie pas ; artichaut à la poivrade, dites : ar ti chô à la poivrade ; au pluriel l s se lie ; des artichauts à la poivrade, des ar ti chô z à) s. m. 1°   Plante potagère de la famille des composées, qui a la forme d un gros …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ARTICHAUT — n. m. Plante de la famille des Composées qui porte un légume à feuilles piquantes se recouvrant les unes les autres et dont la base charnue est comestible ainsi que le coeur. Un pied d’artichaut. Un plant, un carré d’artichauts. Des cardes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Artichaut (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. artichaut, plante potagère et légume dont on consomme le réceptacle floral ; des variétés d artichaut fournissent les cardons ; artichaut est le …   Wikipédia en Français

  • Artichaut de Jérusalem — Topinambour Topinambour …   Wikipédia en Français

  • artichaut commun — dygusis artišokas statusas T sritis vardynas apibrėžtis Astrinių šeimos daržovinis, maistinis, vaistinis augalas (Cynara cardunculus), paplitęs šiaurės Afrikoje, pietų Europoje ir pietvakarių Azijoje. atitikmenys: lot. Cynara cardunculus angl.… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)